Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Accusé de viol sur la personne de Aminata Diarra âgée de 15 ans : Adama Traoré condamné à 3 ans de prison ferme – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Accusé de viol sur la personne de Aminata Diarra âgée de 15 ans : Adama Traoré condamné à 3 ans de prison ferme

Adama Traoré, âgé de 34 ans, né à Bamako et résidant au Badialan, se dit célibataire sans enfant. Il a comparu le lundi 17 novembre 2020 devant la Cour d’assises de Bamako pour viol sur la fillette Aminata Diarra, aide-ménagère. A la barre, l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochée et a été condamné à 3 ans de prison ferme.

Il résulte de l’information les faits suivants : Aminata Diarra est une écolière de 15 ans travaillant pendant les vacances en qualité  d’aide-ménagère. C’est dans ce cadre qu’elle a été employée par le médecin commandant Seydou Ly pour travailler au compte de la mère de ce dernier au quartier Badialan. Ainsi, elle passait la journée chez sa patronne et la nuit chez sa grand-mère, non loin de son lieu de travail.

Le 9 septembre 2018, aux environs de 22h, après le travail, elle rentre à la maison comme à l’accoutumée. En cours de route, elle est interpelée par Adama Traoré qui se présente à elle comme étant un proche de la famille où elle sert. Sans la moindre hésitation, Aminata lui répond favorablement en s’approchant de lui. Se faisant passer pour un féticheur-prédicateur, Adama commence à faire des révélations sur la situation familiale d’Aminata, notamment la maladie de son père et le besoin de téléphone dans lequel elle se trouve. Convaincue de cette révélation, elle accepte de suivre Adama dans sa chambre parce que ce dernier lui promet des sacrifices en mesure de lui ôter ses soucis. Dans la chambre, Adama Traoré abuse d’elle. Par la suite, la victime rend compte à sa grand-mère et l’affaire est portée à la brigade chargée de la protection des mœurs et de l’enfance. Saisi du dossier d’enquête préliminaire, le Procureur de la République requiert une information judiciaire contre Adama Traoré. C’est ainsi que celui-ci est inculpé de viol, puis placé sous mandat de dépôt le 7 novembre 2018. A l’enquête préliminaire, l’inculpé nie les faits de viol qui lui sont reprochés. Il déclare plutôt avoir entretenu des relations sexuelles consentantes avec la partie civile, avant d’affirmer le contraire en déclarant s’être simplement couché sur elle, sans qu’il y ait eu pénétration

Par ailleurs, l’inculpé adopte devant le Magistrat Instructeur, lors de l’interrogatoire au fond, une tentative de rétraction, en déclaration n’avoir jamais entretenu de relation sexuelle non consentante avec la fillette Aminata Diarra qui se serait rendue deux fois chez lui.

Il résulte du rapport médical en date du 24 septembre 2018 du Dr Mamady Coulibaly qu’il existe bien des signes de pénétration vaginale traumatisante entraînant une incapacité de travail de 30 jours. Il ressort du dossier des éléments à charge contre l’inculpé. Ce qui justifie son renvoi devant la Cour d’assises.

Selon le ministère public, il résulte charges suffisantes contre l’accusé d’avoir commis les faits de viol qui lui sont reprochés. C’est ainsi qu’il a reconnu les faits et demandé pardon à la victime parce que, a-t-il dit, il regrette son acte.

Malgré ce regret, la Cour a condamné Adama Traoré à 3 ans d’emprisonnement ferme. 

                                                                                                          

Source : Aujourd hui

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *