Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
9eme édition du tour cycliste du Mali : Issiaka Coulibaly du Mali succède à Souleymane Koné du Burkina Faso – MALI CANAL
Société

9eme édition du tour cycliste du Mali : Issiaka Coulibaly du Mali succède à Souleymane Koné du Burkina Faso

La neuvième édition du Tour cycliste international du Mali s’est achevée le samedi 27 mars dernier sur le boulevard de l’Indépendance. Après les 5 étapes de la course, Issiaka Coulibaly de l’équipe C du Mali est arrivé premier au classement général avec un chrono de 11 heures 31 minutes 22 secondes. Du coup, il succède désormais à Souleymane Koné du Burkina Faso en endossant le maillot jaune du Tour dédié cette année à la Paix et la cohésion sociale.

La cérémonie de clôture de cette 9ème édition du Tour cycliste international du Mali était présidée par Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports ; en présence de Habib Sissoko, président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) ; Pr Dioncounda Traoré, ancien président du Mali ; Pr Tiémoko Sangaré, président de l’Adéma-Pasj ; Amadou Togola, président de la Fédération malienne de cyclisme, ainsi que plusieurs responsables sportifs du pays.

Débutée le 23 mars dernier, cette neuvième édition a enregistré la participation de 54 cyclistes venant de 7 pays dont le Sénégal, le Maroc, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, la Guinée-Conakry, le Bénin et le Mali avec trois équipes. Ils ont couru 657 Km en 5 étapes (Bamako-Koulikoro 110 Km ; Dio-Kita 147 Km ; Bamako-Bougouni 150 ; Bougouni-Néna 130 Km et enfin Bamako-Siby-Bamako 126 Km).

La cinquième et dernière étape Bamako-Siby-Bamako sur une distance de 126 Km a été remportée par Paul Dumont du Burkina Faso, suivi de Souleymane Traoré de la Côte d’Ivoire et la troisième place est pour Antoine Kouamé Kouadio de la Côte d’Ivoire. Au classement général individuel, Issiaka Coulibaly de l’équipe C du Mali a obtenu le meilleur temps du Tour avec un chrono de 11 heures 31 minutes 22 secondes, suivi de Seydou Djiré de l’équipe A du Mali avec un chrono de 11 heures 31 minutes 51 secondes et la troisième place est revenue) Souleymane Koné du Burkina Faso avec un chrono de 11 heures 32 minutes 43 secondes.

Avec cette performance, Issiaka Coulibaly succède désormais au Burkinabé, Souleymane Koné, en remportant cette 9ème édition du Tour cycliste du Mali.

Pour les sprints intermédiaires (points chauds), le premier de cette dernière étape a été remporté par Souleymane Traoré de la Côte d’Ivoire, le deuxième par Sidy Diallo de l’équipe C du Mali et le troisième par Mohamed Bourk du Maroc. Au classement général, l’équipe du Burkina Faso s’est classée première, suivie de l’équipe C du Mali et la troisième place est revenue à l’équipe A du Mali.

Avant la remise des trophées, le président de la Fédération malienne de cyclisme se dit très satisfait de l’organisation de cette 9ème édition du Tour Cycliste du Mali.“Aujourd’hui, l’histoire nous affichera comme les acteurs et les témoins de la 9ème édition du Tour du Mali, la plus grande de toutes nos sorties. Ce tour, conformément à nos programmes, s’enrichit progressivement par la délocalisation et les nouveaux tronçons. Cette année nous avons pris le départ à Bamako pour Koulokoro avec 120 Km sous pédales ; puis de Dio à Kita pour 147 Km ; Bamako-Bougouni pour 141 Km ; Bougouni-Niéna pour 130 Km  et enfin Bamako-Siby-Bamako pour 126 Km. Nous promettons d’autres rallonges dans les éditions futures. Au final, nous irons de Kidira à Tessalit. C’est dire qu’avec la paix retrouvée nous partirons des célèbres collines aux majestueuses dunes de sable, en passant par les plaines rizicoles de l’Office du Niger”,a-t-il laissé entendre.

Il a également précisé que l’intégration est un facteur indéniable de paix. La sous-région a vivement répondu à l’invitation du Mali comme pour admirer la terre d’accueil et d’hospitalité du Mali. “L’esprit fraternel des délégations des pays amis est notable. Nos amis n’ont manifesté aucun stress relatif au dépaysement.

Les Fédérations sœurs et amies du Burkina Faso, de la Guinée Conakry, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, de la Mauritanie et du Maroc sont fortement représentées. Cet élan fraternel autour du Vélo malien mérite d’être salué”, dit-il.

Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et des Sports a indiqué que la présence de tous ces pays aux côtés du Mali prouve que le sport est un facteur d’intégration et de solidarité entre les peuples. “Cette présence ainsi que celles des chaînes de télévision internationales prouve que le Mali est aujourd’hui un pays debout, qui avance vers la paix et l’unité, malgré les préjugés. Je suis un homme heureux et comblé parce que le Mali a conquis et conservé le maillot jaune sur les cinq étapes de cette 9ème édition du Tour du Mali. Je suis également heureux de la présence de tous ces pays qui ont fait fi des préjugés sécuritaires pour venir courir à nos côtés”, a-t-il indiqué.

En plus des trophées individuels, chaque équipe (pays) participante a reçu un trophée de participation de la part de la commission nationale d’organisation du Tour.

Mossa Ag Attaher : ” Cette 9ème édition du Tour du Mali a été une franche réussite et satisfaction en termes d’innovations et de résultats “

“C’est avec une immense joie et satisfaction que nous avons clôturé cette 9ème édition du Tour cycliste du Mali, le Tour de la Paix, avec une large victoire pour notre pays. Sur une distance de 657 Km en 5 étapes, ce grand rendez-vous du vélo au Mali, après trois (3) ans d’absence, a été une franche réussite et satisfaction en termes d’innovation et de résultats.

Notre équipe nationale s’empare des maillots jaune et vert avec deux athlètes sur le podium. Je salue ici l’esprit de fair-play et de fraternité qui a marqué ce tournoi”

Laurent Bézault, l’Expert de l’UCI et directeur de course du Tour du Mali : ” Il faut reconnaître que les cyclistes maliens ont bien brillé durant le Tour “

“Vous savez, je trouve que le niveau est bon dans l’ensemble. Ce qu’il faut retenir, c’est la victoire des coureurs maliens parce que, du début à la fin, ils ont vraiment mouillé le maillot.

Durant le tour, les cyclistes maliens ont bien brillé jusqu’à remporter le maillot jaune du Tour. Par rapport à l’organisation, il y a eu quelques couacs qu’il faut rapidement corriger dans les tours à venir”. 

       Mahamadou TRAORE Aujourd hui 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur