Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
9ème arrondissement : l’escroc Berthé mis hors d’état de nuire ! – MALI CANAL
Société

9ème arrondissement : l’escroc Berthé mis hors d’état de nuire !

Le lundi 20 avril aux environs de 11h du matin, le commissariat du 9èmearrondissement, a mis le grappin sur un escroc hors du commun. Il s’agit d’un certain Berthé. Cet homme est l’auteur d’une vaste opération d’escroquerie portant sur plus de 15 000 000FCFA aux commerçants. Auprès de ceux-ci, il se faisait passé pour  un émissaire des ministres,   en leur disant que les militaires en service au nord n’ont pas reçu leur salaire.

En effet, il s’agit d’un grand spécialiste en escroquerie. Il se nomme Berthé . Il a été appréhendé par les éléments du 9èmeArrondissement pour avoir été la personne qui a escroqué la  somme colossale de plus de 15 000 000FCFA aux commerçants.

D’après la commissaire principale du 9èmearrondissement, Mme Santigui Kamissoko, les investigations effectuées,  chez M. Berthé, ont abouti à la saisie d’un pistolet automatique de fabrication russe, un chargeur et des balles, une paire de menottes, deux téléphones portables, un insigne des FAMa et un ceinturon.

Selon la commissaire Kamissoko, ses éléments ont appris le mardi 21 avril, l’existence  d’une équipe de football portant le nom du suspect, ‘’FC Berthé’’. Les joueurs de cette équipe footballistique,  souligne le commissaire principale  Kamissoko,  sont hébergés dans l’un des nombreux bâtiments  de M. Berthé à Sébénikoro en commune IV du district de Bamako.

Pour le commissaire Kamissoko, il ressort également des enquêtes policières que l’accusé Berthé  est propriétaire de plusieurs édifices au quartier présidentiel et environs et est considéré parmi les nantis de la zone sans que personne ne sache la provenance de sa richesse.

Très fort  en escroquerie, M. Berthé  à travers des applications qu’il a installées dans son téléphone se faisait passer  pour une dame. Histoire de mieux alpaguer ses victimes. Comme si cela ne suffisait pas, l’escroc Berthé, trompait la vigilance de ses victimes par des appels, comme venant des officiers de l’armée pour confirmer ses arnaques. En réalité, il n’en était rien.  L’objectif de ces opérations était juste de soutier des millions à ces personnes au nom de l’armée.

Afin de mettre toute la lumière sur cette affaire, le  compol Kamissoko a sollicité auprès de toute personne ayant été victime de ce genre d’arnaque de venir se présenter à son unité. Par la même occasion, elle a soutenu que son unité a déjà six plaignants et un témoin oculaire qui prétenden avoir vu le suspect Berthé dans une opération de braquage à main armée.

Désormais, l’escroc Berthé  est entre les mains du parquet du tribunal de Grande Instance de la Commune IV en attente de son sort.

Par Mariam SISSOKO 

 

7ème Arrondissement :

Deux faux monnayeurs épinglés !

M.L.S et O.T (les initiaux des noms de ces deux faux monnayeurs), ont été coincés par les hommes du commissaire principal du 7ème Arrondissement, Alfousseyni Ag Souleymane, le 18 avril vers 15 heures. Ils ont été interpellés en possession d’un sac contenant la somme de 40 millions de billets noirs en liasse de 10 000 et 5 000FCFA.

En effet, M.L.S et O.T s’étaient adonnés à la vie facile en devenant des faux monnayeurs. Mais, ils n’en ont pas eu pour longtemps à cause de la perspicacité du commissaire principal du 7ème arrondissement, le commissaire  Ag Souleymane.

De la façon la plus surprenante pour eux, leur mauvaise  aventure s’est terminée le samedi 18 avril dernier grâce à la rigueur et la persévérance du commissaire. Ils furent chopés avec un sac qui contenait  une somme de 40 millions de billets noirs en coupure de 10.000 et 5.000FCFA.

Selon le commissaire Ag Souleymane, cette opération fait suite à des informations dignes de foi permettant aux éléments de sa Brigade des Recherches d’appâter et d’épingler ces deux individus.

Soumis à l’interrogatoire costaud de ses interpellateurs, le nommé M.L.S n’a pas manqué de faire des aveux. Il a déclaré que les billets concernés ont été apportés de l’Algérie par ses frères immigrants. Lesquels, dit-il, lui ont remis pour procéder à leur lavage.

D’après lui, en manque de moyen pour acheter les produits de lavage, il a été obligé  de faire appel à son acolyte, le nommé O.T. ( les initiaux de son nom et prénom ). Le deal avec ce dernier, déballe-t-il, était de vendre les 40millions de billets noir à la somme de 10 millions de FCFA.

Le mardi 21 avril, M.L.S et O.T ont été déférés  devant le procureur de la République, près le tribunal de Grande Instance de la Commune IV du district de Bamako pour des fins de droit.

Par Mariam SISSOKO

source : le sursaut 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur