Vous devez respecter le droit d'auteur
Monde

99ème anniversaire du parti communiste chinois (1921-2020) : pour le grand renouveau de la Nation Chinoise

Le 1er juillet 2020 a marqué le 99èmeanniversairedu Parti Communiste Chinois (CPC). Quatre-vingt-dix-neuf (99) ans dont vingt-huit (28) années de lutte pour conquérir l’indépendance et la réunification de la République Populaire de Chine et soixante et onze (71) années pour effectuer le retour aux sources (la révolution), accomplir la modernisation d’un pays pauvre et arriéré par la mise en œuvre de la politique de «la Reforme et de l’Ouverture», réaliser «le rêve chinois» par le «socialisme aux caractéristiques chinoises». Ce 99èmeanniversaire a lieu dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Dans la lutte contre cette pandémie la Chine s’est avéré une référence pour le monde entier.

Deux (02) évènements politiques majeurs ont marqué cet anniversaire. Il s’agit des sessions annuelles de l’Assemblée Populaire Nationale (APN) et de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois (CCPPC), tenues à Beijing au mois de mars 2020. Ces deux (02) instances suprêmes de la gouvernance de la Chine ont consacré la réalisation à hauteur de souhait des objectifs de développement économique et social. Le principal de ces objectifs n’est autre que «la réalisation en Chine d’une société de moyenne aisance sur tous les plans» à l’horizon 2021, au moment de la commémoration du centenaire du Parti Communiste Chinois (CPC).

L’objectif du deuxième centenaire étant «la transformation de la Chine en un pays socialiste moderne, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé» à l’horizon 2049, au moment de la célébration du centenaire de la fondation de la République Populaire de Chine. L’éradication de la pauvreté figure en bonne place dans l’objectif de 2021. Au regard des résultats acquis cet objectif est largement atteint.

Le nombre de populations pauvres en Chine est passé de 98,99 millions, en 2012 à 5,51 millions, en 2019, grâce à la détermination et aux mesures pragmatiques mises en place.

En juillet 2021, il n’y aura plus de populations vivant sous le seuil de pauvreté (1,9 dollars US par personne et par jour) tel que défini par la Banque Mondiale. La Chine est le premier pays en développement à atteindre l’objectif de réduction de la pauvreté énoncé dans «les objectifs du millénaire pour le développement des Nations Unies». En parlant de la lutte contre la pauvreté, j’ai personnellement observé les actions du CPC dans le pays profond, notamment dans la province de Hunan. Là, j’ai rencontré des jeunes fraichement sortis de l’université sillonnant les villages dans le cadre des enquêtes pour recenser les familles pauvres, examiner avec les villageois les voies et moyens de les outiller afin d’améliorer leurs conditions de vie. Les moyens idoines que le Parti planifie à la suite des enquêtes portent essentiellement sur les infrastructures de développement: routes, chemins de fer pour trains à grande vitesse, aéroports, logements, accès à l’éducation et à la culture, accès à la santé, accès aux marchés (pour l’écouler les produits locaux), accès au système bancaire à moindre coût, etc. En un temps record la réalisation de programmes de développement produit des changements radicaux au bonheur des populations. Les villages se modernisent. Des villas luxueuses poussent à la place des taudis. Des routes et des autoroutes remplacent des chemins caillouteux et boueux. Tout est réalisé pour le confort et l’épanouissement des populations. Cette réussite exemplaire dans la lutte contre la pauvreté est liée à la philosophie du CPC consistant à «placer l’être humain au-dessus de toute autre considération» et à la gouvernance patriotique de cinq (05) générations de leadership.

Gardant en vue la commémoration du centenaire du CPC, en juillet 2021, un regard dans le rétroviseur de l’histoire politique de la Chine contemporaine aide à comprendre ce grand Parti, son combat pour l’avènement de la Chine nouvelle, son œuvre dans le progrès extraordinaire de ce grand pays, unique en son genre dans l’histoire de l’humanité. Nous relevons que la préoccupation majeure des fondateurs du CPC portait sur l’intérêt national. Il s’agissait pour les treize (13) délégués (dont chairman Mao Zedong) représentant les cinquante-trois (53) membres pionniers de redonner à la Chine son honneur, sa dignité et sa puissance. L’état de délabrement du pays lié à l’écroulement de l’Empire des Quing, à la guerre de l’opium et aux péripéties des dominations étrangères justifiaient cette noble mission.

En 1925 soit quatre (04) ans après sa création, le Parti Communiste Chinois (CPC) enregistre plus d’un millier d’adhérents. Il s’enracine dans le peuple. La mission historique consistant à réaliser «le grand renouveau de la Nation Chinoise» devient la seule bataille qui vaille. Le grand renouveau de la Nation Chinoise, c’est la transformation d’un pays pauvre, arriéré et meurtri en un pays riche, puissant, moderne et hautement civilisé.

L’histoire politique de la Chine contemporaine aide aussi à comprendre les symboles définissant la Nation chinoise notamment le drapeau national chinois. C’est un drapeau rouge (couleur de la révolution) portant cinq (05) étoiles, adopté à la suite d’un concours national organisé par la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois (CCPPC). Dans la tradition chinoise le rouge est la couleur du bonheur et de la réussite. C’est aussi la couleur de la prospérité, du mariage, de la joie et de la fête.

Dans la tradition taoïste (très répandue en Chine) le rouge est la couleur du cinabre, qui permet d’accéder à l’immortalité. Parmi les cinq (05) étoiles figurant sur le drapeau, la plus grande symbolise le Parti Communiste Chinois. Quatre (04) autres étoiles moins grandes, disposées en forme de lune symbolisent: la classe ouvrière (en 1925 on estimait à 2 millions et demi le nombre d’ouvriers en Chine); la paysannerie; la petite bourgeoisie urbaine et la bourgeoisie nationale. Ces quatre (04) classes composent le Peuple Chinois. Ce drapeau nous enseigne que la Chine exerce un régime de démocratie populaire grâce notamment:

au système de l’Assemblée Populaire Nationale. En Chine le pouvoir d’État appartient au peuple. L’Assemblée Populaire Nationale est composée de Représentants du Peuple élus au suffrage universel. Cette Assemblée est l’organe du pouvoir suprême;

au système de coopération multipartite et de consultation politique sous la direction du Parti Communiste Chinois. Ce système regroupe les neuf (09) Partis Politiques existant en Chine;

au système d’autonomie régionale des communautés ethniques. La Chine est un pays multiethnique (56 ethnies) vivant en harmonie.

Il est établi dans les entreprises, les zones rurales et les zones urbaines, des Organisations autonomes des masses populaires, telles que l’Assemblée des Travailleurs, le Comité des Villageois et le Comité des Résidents. Le fonctionnement de ces organisations est basé sur système d’autonomie démocratique à la base. Cette démocratie populaire est étroitement liée à l’histoire du pays mais aussi aux luttes de résistance ayant abouti à la fondation de la Chine nouvelle, en 1949.

Le regard dans le rétroviseur de l’histoire contemporaine de la Chine édifie sur les grandes étapes de l’action patriotique du CPC.

En Novembre 1931, le Parti Communiste Chinois met en place le Gouvernement Central Provisoire. Le 1er Octobre 1949, Chairman Mao Tsé-toung proclame la fondation du Gouvernement Populaire Central.

En 1953, le premier Plan Quinquennal programmant la réalisation de 156 projets d’industrialisation est mis en chantier. En 1956, la Chine met en place un système d’économie socialiste. En 1980 le Comité Central du Parti Communiste Chinois (CPC) créé des zones économiques à Shenzhen, Zhuhai, Shantou et Xiamen.

En 1982, le 12ème Congrès du CPC décide l’édification du «Socialisme à la chinoise». En 2012, le 18ème Congrès procède à l’élection de Xi Jinpingen qualité de Secrétaire Général du Parti et adopte l’objectif des deux (02) centenaires, c’est-à-dire «la réalisation en Chine d’une société de moyenne aisance sur tous les plans au moment de la célébration du centenaire de la fondation du CPC, en 2021 et la transformation de la Chine en un pays socialiste moderne, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé au moment de la célébration du centenaire de la République Populaire de Chine en 2049».

Le 18ème Congrès ouvre la voie de la réalisation du rêve chinois. À cet égard le Président Xi Jinping dira: «pour réaliser le rêve chinois nous devons suivre une voie propre à la Chine, celle de la voie du socialisme aux caractéristiques chinoise, une voie qui nous a coûté tant d’efforts. Elle est le fruit de plus de trois (03) décennies de mise en pratique de la réforme et de l’ouverture sur l’extérieur, de plus de six (06) décennies de recherche ininterrompues depuis la fondation de la République Populaire de Chine… Nous devons le réaliser en nous appuyant sur le peuple et accomplir notre devoir de faire le bonheur du peuple….». La démonstration est faite que rien ne peut arrêter la marche de la Chine vers le progrès. /.

Professeur Yoro DIALLO

Chercheur Principal /Directeur Exécutif du Centre d’Études Francophones

Directeur du Musée Africain

Institute of African Studies, Zhejiang Normal University CHINA

E-mail: inadial@yahoo.com /Tél: (0086)15888991173

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *