Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

5ème Revue annuelle de l’UEMOA à Bamako : Le Mali affiche un taux de mise en œuvre des réformes de 82%

L’Hôtel Radisson Blu de Bamako a servi de cadre, le mardi 19 novembre 2019, à la tenue des travaux de la 5ème Revue annuelle des reformes, politiques, projets et programmes de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) au Mali. Au cours de cette rencontre, il ressort qu’en 2019, le Mali affiche un taux satisfaisant de mise en œuvre des réformes de 82% contre 77% en 2018.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie dont la Ministre délégué auprès du Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, Mme BARRY Aoua SYLLA, le Président de la Commission de I’UEMOA, Abdallah BOUREIMA, l’ancienne ministre de l’économie et des finances du Mali, Mme Bouaré Fily Sissoko, des membres du gouvernement, des commissaires de l’UEMOA et d’autres personnalités. Dans ses mots de bienvenue, la Ministre délégué auprès du Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, Mme BARRY Aoua SYLLA a fait savoir qu’au total, 113 réformes et un portefeuille de 12 projets, d’un montant de 47 milliards de FCFA environ, ont été examinés lors des travaux techniques de la 5ème revue. A titre de rappel, pour ce qui concerne la mise en œuvre des réformes communautaires, dit-elle, le Mali avait obtenu un taux de 77% en 2018 contre 62% en 2017, se classant au 3ème rang des pays de l’Union. « S’agissant des programmes et projets communautaires, toutes les revues avaient conclu à une performance moyenne des programmes et projets en exécution. Ainsi, en 2018, l’indice de performance des programmes était de 56% contre 66% en 2017. En raison de l’impact réel de ces projets d’investissement sur les conditions de vie de nos populations, ce résultat nous interpelle pour une amélioration de la qualité de leur gestion, tel qu’il ressort des recommandations des différentes revues. Les résultats enregistrés au cours de la revue technique, qui devront certainement être renforcés au cours de notre session, sont aussi jugés satisfaisants, grâce à des avancées significatives dans certains domaines. C’est l’occasion pour moi de remercier mes collègues pour leur implication personnelle dans la mise en œuvre des réformes, programmes et projets communautaires », a déclaré Mme le ministre. Selon elle, ces résultats seraient encore meilleurs si la Commission de l’UEMOA avait pu analyser au cours de la session technique les diverses notifications de transposition par équivalence relatives à la Directive n°11/2009/CM/UEMOA portant harmonisation des stratégies d’entretien routier dans les Etats membres de l’UEMOA; la Directive n°04/97/CM/UEMOA portant adoption d’un régime juridique des Centres de Gestion Agréés dans les Etats membres de l’UEMOA et la Directive n°12/2009/CM/UEMOA portant institution d’un schéma harmonisé de gestion de la sécurité routière dans les Etats membres de l’UEMOA. « Les progrès réalisés par le Mali dans l’application des textes communautaires dénotent de notre attachement aux valeurs et principes de l’intégration régionale, particulièrement au principe de la liberté de circulation des personnes et le droit d’établissement des professions libérales au sein de l’espace UEMOA pour lequel le Mali a atteint un taux de mise en œuvre de 73% », a conclu la ministre BARRY Aoua SYLLA. Pour sa part, Abdallah BOUREIMA, Président de la Commission de I’UEMOA a fait savoir que la revue est à sa 5ème édition et des progrès significatifs ont été acquis en termes de consolidation et de modernisation de l’exercice d’évaluation des réformes, politiques, programmes et projets communautaires. Selon lui, la revue 2019 a été sanctionnée par un projet de mémorandum adopté par consensus. « Je puis vous annoncer qu’à l’issue de l’évaluation, il ressort qu’en 2019, le Mali affiche un taux satisfaisant de mise en œuvre des réformes de 82% contre 77% en 2018 et 62% en 2017, soit une progression de 5 points entre 2018 et 2019 », a conclu Abdallah BOUREIMA. Après la cérémonie d’ouverture de la rencontre, le Président de la Commission de I’UEMOA, Abdallah BOUREIMA est allé remettre le Mémorandum au Premier ministre, Dr Boubou Cissé à la primature. Il ressort du point de presse ayant clôturé la cérémonie que le Mali a engrangé des points significatifs malgré un contexte sécuritaire difficile. Les conférenciers, Abdallah BOUREIMA et Mme BARRY Aoua SYLLA ont aussi mis l’accent sur l’intégration africaine lors de ce point de presse.

Aguibou Sogodogo

Source: Lerepublicainmali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *