Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
22ème quinzaine de l’environnement : Consolider l’engagement national, autour des ODD – MALI CANAL
Environnement

22ème quinzaine de l’environnement : Consolider l’engagement national, autour des ODD

Pour promouvoir l’écosystème et lutter contre la dégradation de l’environnement, le Mali a mis à profit la Quinzaine de l’environnement pour engager des actions de grande envergure. L’évènement a eu lieu du 4 au 18 juin 2021.

Déterminé à préserver, voire récréer les ressources naturelles pour un environnement viable, le Mali, à travers le ministère de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, multiplie des initiatives.

Avec l’accompagnement constant des partenaires techniques et financiers, les efforts déployés par les autorités en charge de l’environnement, on note une nette évolution dans la lutte contre la dégradation de l’environnement.

En vue de pérenniser ces acquis, outre les réformes en cours, notre pays organise  la Quinzaine de l’environnement. Durant cette période, des actions de grande envergure sont opérées, afin de renforcer le dispositif existant.

A cette occasion, le secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a réaffirmé l’engagement du Mali à faire de l’environnement un levier de développement socioéconomique.

« Comme vous le savez, l’édition 202 de la Quinzaine de l’environnement  vient magnifier deux dates importantes inscrites dans l’agenda environnemental international, à savoir : le 05 juin : Journée mondiale de l’environnement dont le thème est : « Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030». Le  17 juin : Journée internationale de lutte contre la désertification dont le thème est : «restauration. Terre. Reprise. Des terres saines pour reconstruire en mieux».

Ces deux thèmes étroitement liés résonnent comme un vibrant appel pour l’amélioration du cadre de vie et la gestion rationnelle de nos ressources naturelles, a-t-il déclaré dans son discours de lancement de la Quinzaine.

En effet, poursuivra le secrétaire général du département en charge de l’Environnement,  la tenue de cette 22ème édition à Bamako se justifie par la volonté clairement affichée de son ministère  d’impliquer tous les acteurs dans la lutte contre les changements climatiques,  l’érosion, la biodiversité et la désertification/dégradation des terres qui sont actuellement des défis planétaires.

Faut-il le rappeler, cette édition a été axée  sur la communication mass/médias et a visé à accompagner tous les départements ministériels, les universités et les écoles qui forment les futurs dirigeants aux débats sur les questions de protection de l’environnement et d’amélioration du cadre de vie.

Pour le Ségal du ministère de l’Environnement, a cette fin, la Quinzaine de l’environnement permettra, à coup sûr, de consolider l’engagement national, entre autres, autour des Objectifs de développement durable (ODD), de l’agriculture intelligente face aux changements climatiques, des recherches sur la biotechnologie, du financement de l’environnement, de la Contribution déterminée au niveau national (CDN), de la pollution en vue de conscientiser l’ensemble des parties prenantes sur les objectifs de la Politique nationale de la protection de l’environnement et de l’amélioration du cadre de vie des citoyens.

Car, explique-t-il, la sensibilisation du public à propos de ces questions est d’une importance vitale, non seulement en ce qui concerne les conséquences négatives, mais aussi les effets sur la santé publique des paisibles citoyens. Ce qui implique en conséquence de promouvoir des modes de production et consommation durables.

Sur ces notes d’espoir, il se dira convaincu que la conscientisation de toutes les parties prenantes à la Quinzaine de l’environnement 2021 permettra l’adoption de nouvelles approches plus judicieuses et respectueuses de l’environnement.

« Je ne doute aucun instant que tous les citoyens se donneront la main pour la décennie des Nations Unies 2021-2030 en vue de la restauration des écosystèmes et qu’ensemble, nous ayons des terres saines pour reconstruire en mieux, au grand bonheur des populations du Mali », a-t-il conclu.

Oumar KONATE laube

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur