Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Restaurant relax et night-club Byblos : une vraie “mafia” entretenue par Moussa Tanouss!

S’il y a un phénomène qui gagne en popularité au Mali aujourd’hui, c’est bien cette malsaine entreprise par certains libanais qui vise à trainer les honnêtes citoyens derrière leur droit. Le temps est plus que jamais venu pour mettre de l’ordre dans la gestion controversée des entreprises libanaises qui constitue de nos jours, une véritable bombe à retardement.

S’il est vrai que la roue de l’histoire tourne et que personne ne peut l’arrêter, il est grand temps de mettre un terme définitif à certains comportements qui sont de nature à escroquer sans état d’âme et au mépris de la loi des paisibles citoyens qui ne demandent qu’à être mis dans leurs droits. Le feuilleton de l’exploitation de l’homme par l’homme au Restaurant « Le Relax et le Night-club Byblos » a fait couler beaucoup d’encre, de salive et d’énergie. Il continue de défrayer la chronique au point où les gens se demandent si on en connaitra un jour l’épilogue. Aujourd’hui, la situation va de mal en pis avec la complicité harmonieuse des différents responsables des services concernés pour le contrôle du fonctionnement desdites entreprises. Travailler dans le Relax et BYBLOS, est devenu un véritable enfer. Les employés souffrent de bassesse de salaire, du non-respect de durée de travail et de manque de considération.

Selon nos sources, le promoteur du restaurant “Le Relax” et du night-club “Le Byblos ” Moussa Tanouss, persiste dans son exploitation professionnelle à l’égard de son personnel qui travaille. Pendant cette période de crise sanitaire, le promoteur a mis au chômage technique la majeure partie de son personnel sans aucune mesure d’accompagnement.

A cette affaire s’ajoute la gestion opaque des activités   et les mille et un cas de trafics d’influence auxquels s’adonne l’omnipotent, l’omniprésent et l’omniscient Promoteur. Au Mali, l’affaire semble lever un pan du voile sur le mode d’exploitation de ce chef d’entreprise libanais. « Il faut un début à tout et que l’inspection de travail joue son rôle et ainsi, les employés dans une telle situation prennent leur courage pour avoir gain de cause » nous a confié une source. La même source indique, que certains cadres véreux de l’administration reçoivent régulièrement de l’argent en échange de leur silence face à la plainte des travailleurs desdites entreprises. C’est ce qui explique le silence coupable des autorités du pays surtout au niveau de l’INPS et de l’Inspection du travail qui sont soupçonnés de complaisance vis-à-vis de cette situation alarmante. Idem au niveau de l’EDM sa et de la SOMAGEP Sa où les factures ne reflètent pas la consommation . Ce qui veut dire qu’ils sont eux aussi corrompus. ». De l’avis de plusieurs personnes, ces ignobles pratiques d’une autre époque qui caractérisent le fonctionnement de la boîte aujourd’hui sont de nature à saper le moral des travailleurs.

Affaire à suivre

Amadou T Dansoko

Source : La Révélation

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *