Société

18 DECEMBRE : La Journée internationale des migrants célébrée avec éclat au Mali

A l’instar de la communauté internationale, notre pays a commémoré ce 18 décembre, la Journée internationale des migrants. Adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies à travers une résolution, le 18 décembre 1990 et ratifiée par le Mali le 5 juin 2003, la Journée s’est déroulée ce mardi 18 décembre  pour la deuxième fois consécutive dans Cité verte de Kénédougou plus précisément dans la salle Lamissa Bengaly de Sikasso. 

 

La cérémonie d’ouverture de la Journée organisée par le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine a été présidée par le ministre Yaya Sangaré. Les  autorités locales ont également prit part à cet événement, entre autres, le gouverneur de la région de Sikasso, Boubacar Bakayoko, le conseiller régional Soumaila Traoré, le premier adjoint au maire de la Commune urbaine de Sikasso, Abdrahamane Sidibé, et des représentants des partenaires techniques et financiers dont l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Bakary Doumbia, à travers le projet “Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants : Mali”, financé par l’Union européenne. Étaient également présentes des associations des migrants dont l’Association malienne des expulsés (AME) Cigem, ARTD, pour ne citer que ceux-ci.

 

Le thème principal retenu pour l’édition 2018 est “migration avec dignité”. L’intérêt de ce thème pour la communauté internationale est de renforcer la protection et le respect strict des droits des migrants indépendamment de leur statut migratoire partout dans le monde. Ce qui est un appel pressant au respect de la dignité. Deux événements majeurs ont marqué cette journée, à savoir l’installation de l’Unité régionale du “Projet de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et la promotion de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace Cédéao” et l’inauguration de l’Antenne d’assistance, d’information et d’orientation de la Délégation générale des Maliens de l’extérieur à Zégoua.

L’intérêt du thème pour la communauté internationale est de renforcer la protection et le respect strict des droits des migrants indépendamment de leur statut migratoire, partout dans le monde. C’est un appel pressant au respect de la dignité des personnes en mobilité a clarifié le ministre Yaya Sangaré, avant de préciser que l’idée de cette journée est de mener des actions nécessaires au renforcement du plaidoyer pour une migration plus humaine dans un esprit de solidarité et de tolérance.

Korodio Coulibaly

Source:Le Confident

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur