Vous devez respecter le droit d'auteur
Santé

16ème journée africaine de la médecine traditionnelle : le Mali bientôt doté d’un Institut national de recherche sur la médecine et la pharmacopée traditionnelles

Dans le cadre de la célébration de  la journée africaine de la médecine traditionnelle, le vendredi 31 août, le Pr Rokia Sanogo, chef du Département de la médecine traditionnelle de l’INRSP,  a animé une conférence de presse au cours de laquelle elle a annoncé la création d’un Institut national de recherche sur la médecine et la pharmacopée traditionnelles. Ladite conférence de presse s’est déroulée à la direction de la médecine traditionnelle, samedi 1er septembre, à Sotuba. Le thème national de cette année était: «Médecine traditionnelle, notre culture, notre santé, notre futur».

Selon la conférencière, l’année 2018  a été l’année de plaidoyer pour la promotion de la médecine traditionnelle qui est un élément de notre patrimoine culturel et qui est utilisée par la majorité des populations dans les pays en voie de développement pour les soins de santé primaires.

Pour donner plus de visibilité, le Pr Rokia Sanogo a annoncé que dans le cadre des réformes du secteur de la santé, les autorités ont décidé de la création d’un  Institut national de recherche sur la médecine et la pharmacopée traditionnelles (INRMPT). A l’entendre, la création de l’INRMPT, qui coïncide avec la célébration du cinquantenaire de la médecine traditionnelle au Mali, est un signal fort de la volonté politique de capitaliser et valoriser les acquis et de se projeter dans l’avenir.

Pour elle, la célébration du cinquantenaire de la médecine traditionnelle est une occasion inouïe pour le ministère de la Santé de proposer à nos autorités compétentes un projet de mobilisation des Maliens pour le développement sanitaire socioéconomique et culturel durable.

Pour réussir le pari de la création de l’INRMPT, les Maliens doivent conjuguer tous leurs efforts dans un partenariat fécond entre les autorités, les organisations communautaires et les partenaires techniques en vue de l’obtention des moyens financiers et matériels pour qu’enfin il y ait l’accès de tous aux médicaments efficaces pour des soins à la hauteur des attentes.

Quant aux résultats obtenus durant les cinquante ans de la médicine traditionnelle dans notre pays, le Pr Sanogo a déclaré que sept médicaments traditionnels ont été mis au point dont le plus connu est le ‘’Balinbo’’.

Yoro SOW

Source : L’Inter de Bamako

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *