Société

​Mali : Le gouvernement demande la libération des emprises de la route Bamako-Ségou

Dans un communiqué publié, vendredi, le ministre des Transports et des Infrastructures « constate que les emprises libérées dans le cadre des travaux de construction de la route Bamako-Ségou sont actuellement occupées par des tiers ».

Ainsi, le communiqué rappelle que « les personnes dont les biens ont été touchés ont été indemnisées, conformément à la loi domaniale et foncière ». Selon le document du ministériel, aux termes de cette loi, l’autorisation et la déclaration d’utilité publique des travaux emportent l’interdiction d’occuper les emprises.

« Il est dès lors fortement interdit de construire dans les emprises réservées à la réalisation de la phase 2 de la route Bamako-Ségou », indique le département en charge des Infrastructures. À cet effet, le ministère somme les « personnes installées dans les emprises de les libérer immédiatement ».

M. TOURÉ essor

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur